أخبار كل العربالرئيسية

INTERVIEW – KOUL AL-ARAB AVEC JACK LANG

شارك

INTERVIEW – KOUL AL-ARAB
AVEC JACK LANG

– Des manifestations ont eu lieu le week-end dernier en Tunisie pour dénoncer le retour à l’autoritarisme après la condamnation de trois Tunisiens à 30 ans de prison pour avoir fumé du cannabis. Des peines lourdes instaurées par la loi 52 que la société civile Tunisienne tente de faire abolir. Quel est votre avis à propos de ces condamnations critiquées ? Est-ce que vous pensez qu’il est temps de changer cette loi ? Avez-vous un message pour le gouvernement tunisien après cette décision ?

– Le verdict du juge d’instruction a suscité mon incompréhension et ma surprise. Il y a dix ans, la Tunisie nous a donné un cas unique de démocratisation, qui a suscité l’admiration de tous. Des voix se sont élevées en Tunisie et ailleurs pour appeler à faire évoluer la loi 52, que vous évoquez. Un geste en ce sens serait perçu comme un signal positif pour la jeunesse tunisienne. J’ai confiance en la démocratie tunisienne et j’espère que cette affaire sera une nouvelle occasion de démontrer l’exemplarité et la vitalité de sa transition.

مقالات ذات صلة

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.

زر الذهاب إلى الأعلى